Hier ::
L’histoire de Nouic au travers des archives municipales de 1903.

L’année 1903 au travers du registre des délibérations du Conseil Municipal.
Maire, Adjoint, Conseillers Municipaux de l’époque, les élus sont les suivants :

Des Montiers-Merinville Bonnet Joseph Mallet Joseph
Lesterps Martial jeune Rateau François Ricard René
Gravelat Léonard Desset Pierre Decoux Jean
Morel Albert Lagrange Martial Labuze Louis

Lors de la séance du Conseil du 29 mars 1903, Albert Morel a été élu maire et joseph Bonnet adjoint (il est à noter qu’à l’époque il n’y a qu’un adjoint)

Les questions sociales et l’assistance.

Le 13 mars 1903 le Conseil établit une liste de 5 personnes non imposées à la contribution mobilière qui doivent être exemptées de taxes militaire comme notoirement indigentes.

Ce même jour le conseil est d’avis que les jeunes Joseph Lépine et Jean Labrousse, soldats de la classe 1901, soient renvoyés dans leur foyer comme  «indispensable soutien de famille». Il faut dire que l’enjeu était d’importance puisque la durée du service militaire était de 3 ans en 1903.

Toujours en matière militaire le 16 août le Conseil émet le vœu qu’Antoine Aucher métayer à Nouic, père de 4 enfants, soit dispensé d’un exercice militaire de 13 jours au 138ème régiment d’infanterie de Magnac-Laval; même vœu pour un journalier Jean-Baptiste Brun père de 3 enfants à la Grange.

Le 16 août 1903 vote d’ un secours de 50 francs à Jean Courtois , métayer à Fredaigue, victime d’un accident et hospitalisé à Limoges ce qui lui a occasionné de gros frais alors qu’il élevait, avec sa femme, 4 enfants en bas âge.

Le 8 novembre1903 le Conseil modifie, conformément à la loi du 15 juillet 1893 sur  l’assistance médicale gratuite, la liste des bénéficiaires ; pour 1904 cette liste est arrêtée à 62 personnes.